La semaine dernière, deux hommes de 26 et 27 ans ont été interpellés puis incarcérés dans les prisons de Fleury-Merogis (Essonne) et de Bois d’Arcy. Ils sont accusés d’avoir agressé violemment une prostituée dans un appartement le 27 février dernier. L’enquête a révélé que le plus âgé était également à la tête d’un réseau de prostitution. Pour commettre l’agression, ils avaient été aidés par une prostituée de 23 ans qui connaissait la victime. La jeune femme a été placée sous contrôle judiciaire.

Dans la nuit du 26 au 27 février, les forces de l’ordre se rendent rue Victor Hugo à Conflans-Sainte-Honorine. Une jeune femme de 18 ans déclare avoir été agressée par deux hommes cagoulés qui avaient une arme de poing ainsi qu’un aérosol lacrymogène. Comme expliqué dans l’édition du 6 mars de La Gazette, les deux hommes lui volent 1 500 euros en liquide ainsi que ses clefs de voiture avant de quitter les lieux.

Lors de l’enquête, les forces de l’ordre découvrent que les deux hommes ne sont pas des anciens clients de la prostituée, mais qu’il existe bien un lien entre eux et la jeune femme. Ce lien sera retrouvé par les enquêteurs en fouillant le téléphone de la victime. Plus tôt dans la soirée, la victime échange par SMS avec une autre prostituée qui travaille dans l’Essonne.

La victime lui envoie en photo une liasse de billets qu’elle a sur elle et qu’elle compte utiliser pour son opération de chirurgie esthétique. La prostituée complice informe alors l’agresseur le plus âgé de la présence de la liasse. Il demande l’aide d’un de ses amis pour ­commettre le vol.

Après avoir agressé la jeune femme, les deux hommes sont repartis avec sa voiture, une Twingo qu’ils ont abandonnée plus tard dans la journée à Franconville (Val-d’Oise). Les écoutes téléphoniques ainsi que les preuves ADN ont permis de prouver que les deux hommes étaient bien sur place le soir de l’agression.

Le lien avec la prostituée complice a été avéré. Grâce aux témoignages des deux prostituées, il est établi que l’homme de 26 ans habitant à Morsang-sur-Seine (Essone) est proxénète. Il s’occupe de plusieurs femmes et s’apprêtait à en recruter une autre pour rejoindre son réseau.