Ce vendredi 24 mai, le préfet yvelinois a émis un arrêté prolongeant le délai d’instruction concernant la demande de permis exclusif de carrière et l’autorisation ­environnementale du cimentier Calcia pour l’exploitation d’une carrière à Brueil-en-Vexin. Il a maintenant jusqu’au 30 juin prochain pour rendre sa décision (­Calcia n’a pas pu commenter dans les délais impartis à publication, Ndlr).

Le même jour, 12 des 15 membres de la commission départementale de la nature, des paysages et des sites des Yvelines, présidée par le sous-préfet de Mantes-la-Jolie, composée d’associations, de collectivités locales et de représentants de l’État, s’étaient prononcés en faveur du projet porté par Calcia, révèle Le Parisien. Les ministères de l’économie et de la transition écologique doivent encore se ­prononcer sur le sujet.

Dans les rangs de l’Association vexinoise de lutte contre la carrière, AVL3C – Vexin zone 109, on s’interroge sur cette prolongation. « Honnêtement, on ne comprend pas, un délai d’un mois ça n’a pas de sens, estime la présidente Dominique Pélegrin. C’est peut-être une dernière tentative pour passer en force […] Nous sommes prêts à passer au ­juridique. »