Cinq employés du Pôle emploi des Mureaux se seraient plaints du management de leur directrice. Des plaintes qui ont entraîné la mise à pied de Nora Rousselin le 2 avril. Le 9 mai, elle a donc été convoquée à un entretien préalable en vue d’un licenciement pour faute grave. Une décision qui a étonné la fonctionnaire autant que les Muriautins.

« La directrice adjointe et des responsables d’équipe se sont plaints de la sévérité de son management », déclare Aïssa Djehiche délégué Force ouvrière (FO) au journal Le Monde des cinq plaintes qui pèsent sur la directrice. « Quand on regarde le dossier, il y a très peu d’éléments factuels », affirme-t-il.

Mardi 2 avril, le directeur territorial délégué lui a remis le courrier l’informant de sa mise à pied à titre conservatoire avec suspension de son salaire. La directrice aurait juste eu le temps de saluer ses collègues avant de quitter les lieux. Choqués par la forme et la manière dont se sont passées les choses, une pétition de soutien lancée par le pôle territorial de coopération économique (PCTE) Vivre Les Mureaux à destination du directeur général de Pôle emploi a récolté plus de 200 signatures.