Ce 28 mai, au Département, la maire Catherine Arenou (DVD) avait le sourire. Et pour cause. Deux conventions concernant le financement du second projet de rénovation urbaine dont la construction d’une cité éducative au sein de la cité de la Noé ont été signées. La première, avec l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru), à hauteur de 11 millions d’euros. « La maquette financière a été validée par l’Anru le 19 janvier, Région et Département ont délibéré en avril », indique l’édile.

« Sur le premier plan de rénovation urbaine, nous en montrions les enjeux, détaille Nicolas Grival, directeur de l’Anru. Avec le deuxième, nous montrons notre capacité à avancer. » Le Département contribuera lui à hauteur de 9,8 millions, via la convention Prior’Yvelines. « J’ai eu tort de penser qu’on ne signerait pas l’Anru, mais mon attention reste constante », a reconnu son président Pierre Bédier (LR).

Au total, le Département investit 18,5 millions d’euros pour la Noé. La somme servira à la cons­truction de nouveaux logements le long de l’avenue de Poissy et à la construction d’une maison médicale. « Il y a urgence à rétablir l’égalité républicaine, l’égalité des chances et la sécurité », a conclu Pierre Bédier.