Pour la première fois depuis 2015 et l’effondrement d’une partie du toit, les Montalboisiens ont pu se rendre à la messe dans leur église. Après des mois de travaux, ­l’édifice du XIIIe siècle a réouvert ses portes en présence de l’évêque de Versailles, et du maire Philippe Pernette (SE), par une messe donnée face à une centaine d’habitants, dans un village qui en compte un peu plus de 300.

« Quand les chrétiens se débrouillent pour qu’une église qui s’effondre soit reconstruite, c’est vraiment formidable », assure Mgr Aumônier. Le maire se réjouit : « Un travail remarquable, de qualité, de compétence. » Les travaux de l’église ont représenté pour la mairie « un total de factures payées aux entreprises de 70 880 euros », avec « un reste à charge pour la commune de 36 087 euros, tout ça hors taxe », précise-t-il.

Les coûts s’avèrent réduits pour la mairie grâce aux subventions du Parc naturel régional (PNR) du Vexin français à hauteur de 30 000 euros, aux dons des paroissiens et de l’association des chrétiens du Vexin. Des habitants dont l’aide précieuse a été soulignée par le maire : ils ont par exemple participé au nettoyage de l’église et à la remise en état de la statue de Saint-Joseph.