Terre de boxe, la ville de Chanteloup-les-Vignes a honoré cinq champions du Ring de Chanteloup qui ont marqué la saison sportive mardi 4 juin lors d’une réception. À cette occasion, la maire Catherine Arenou (DVD) a remercié les espoirs du territoire pour leur « exceptionnelle saison ».

Le club chantelouvais a remporté trois ceintures internationales seniors grâce à Anauel Ngamissengué et trois championnats des Yvelines avec Clyde Schartier, Maywene Schartier et Aidan Millet. Le boxeur Teddy Parisy a, lui, fini 3e du tournoi international des Gants d’or en Pologne.

Au-delà des résultats sportifs, cette cérémonie met en lumière des parcours comme celui de Clyde Schartier. Fils d’un ancien boxeur amateur, Clyde Schartier a attrapé le virus de la boxe à l’âge de 12 ans. « C’est en regardant à la télé un match entre deux boxeurs professionnels que je me suis dit que je voulais faire de la boxe », se souvient le jeune sportif.

« Ayant un père et des cousins boxeurs, la passion de la boxe coulait dans mes veines dès ma naissance », poursuit-il. Fan de Floyd Mayweather Junior, le jeune homme de 15 ans ne poussera les portes du Ring de Chanteloup qu’en 2018. Sa jeune sœur Maywene, elle, est championne des Yvelines, d’Île-de-France, et vice-championne de France minimes.

Dès sa première saison, le jeune chantelouvais impressionne. Il inscrit à son palmarès un titre de champion des Yvelines et de vice-champion d’Ile-de-France cadet dans la catégorie des moins de 64 kg. « C’est beau de voir des boxeurs qui, dès leur première année, remportent des titres », souligne fièrement l’entraîneur Vendelin Weiss dit « Bébé », dénicheur de talents pour le Ring de Chanteloup-les-Vignes. S’il a entraîné, entre autres, le champion olympique en titre Tony Yoka, il reste impressionné par les performances de ses boxeurs.

S’il n’ambitionne pas spécialement de devenir boxeur professionnel, Clyde Schartier veut devenir un « bon boxeur », remarque-t-il. « Je veux prendre du plaisir le plus longtemps sur le ring. Que je perde ou gagne, ça ne change rien à ma passion, dans la défaite, j’apprends sur mon adversaire et sur moi », déclare-t-il. Toutefois, le jeune boxeur s’est fixé un objectif : devenir champion de France amateur.