« En dix ans, Aubergenville a perdu 70 % de ses médecins et n’en dispose aujourd’hui que de quatre », indique Frédéric Prud’homme, vice-président de l’Union régionale de professionnels de santé (URPS) médecins libéraux d’Île-de-France. La mairie d’Aubergenville a donc tenté d’inverser la vapeur en créant une maison médicale, inaugurée officiellement ce jeudi 13 juin.

Installée dans l’ancien siège de la communauté de communes Seine Mauldre, elle accueille aujourd’hui cinq médecins généralistes, deux sages-femmes et un ostéopathe. « Au total, cette structure peut accueillir 20 professionnels de santé et deux internes », précise le maire Thierry Montangerand (LR).

Pour réduire l’inégalité face à l’accès à la santé, le Département va investir 32 millions d’euros sur trois ans pour la construction et la réhabilitation de 20 maisons médicales dans les Yvelines, indique Pierre Bédier, président du conseil départemental des Yvelines. Le département a déboursé 102 000 euros sur les 383 000 euros qu’a coûté la création de la ­structure ­aubergenvilloise.