Créé en 2017 par trois élus des Yvelines, Karl Olive (LR), maire de Poissy, Arnaud Péricard (LREM), maire de Saint-Germain-en-Laye et Pauline Winocour-Lefevre (LR), conseillère départementale, le mouvement Génération terrain réunit aujourd’hui près de 200 élus. Mardi 11 juin, à Poissy, lors d’une réunion du mouvement, Karl Olive a annoncé la création d’un label pour les élections municipales.

« C’était l’idée de départ, des labels Génération terrain pour les municipales », rappelle Karl Olive de la création du mouvement, à la petite centaine d’élus réunis ce soir-là. L’édile défend une ­association « transcourant » avec des « DVD, des sans étiquettes, des étiquettes En marche, des UDI, des non-inscrits, et des Républicains ». Le label pourra être accordé à ceux qui le souhaitent sans condition ­d’étiquette politique.

Les demandes seront étudiées par un groupe d’élus, dont les fondateurs. « Les critères pour avoir le label, c’est déjà de faire partie de Génération terrain et de le demander », explique l’édile. Le maire de Poissy parle surtout des valeurs à respecter en cas de labellisation : « D’abord de l’ouverture sur ce qui se passe, du pragmatisme, du bon sens et aussi ­l’engagement. »