Si la Commission nation­ale d’aménagement commercial (CNAC) avait formulé un avis défavorable à l’extension du centre commercial Marques avenue (voir notre édition du 29 mai), le 16 mai dernier, elle n’a visiblement pas tenu compte des recours formulés par la Chambre de commerce et d’industrie des portes de Normandie, la Chambre des métiers et de l’artisanat de l’Eure et McArthurGlen Normandie.

La CNAC a considéré que les deux Chambres « ne constituent pas des professionnels dont l’activité est susceptible d’être affectée par le projet, ni des associations représentant les professionnels précités ». Pour Mac Arthur Glenn Normandie, autre géant des centres ­commerciaux de déstockage qui va poser bientôt la première pierre d’un centre outlet à Douains (Eure), la CNAC a estimé que malgré l’autorisation d’exploitation commerciale, ce village de marques ne serait ouvert que d’ici 2021 et qu’ainsi l’entreprise « n’exerce pas, à ce jour, ­d’activité dans la zone de ­chalandise ».