Mardi 18 juin, le site pharmaceutique ex-Sanofi, ex-Covance de Porcheville signe sa renaissance à l’occasion de l’inauguration du Seqens’lab, en présence de la secrétaire d’État auprès du ministre de l’économie, Agnès Pannier-Runacher. Propriété de Sanofi, il a connu une histoire tumultueuse. Racheté par Covance en 2010, le centre de recherche et développement a fermé en 2016, engendrant le licenciement de 126 ­salariés.

Les bâtiments sont ensuite rachetés en 2016 par le groupe PCAS, contrôlé depuis 2017 par Seqens. Basé près de Lyon, le groupe français Seqens synthétise des molécules sur mesure pour d’autres grands groupes pharmaceutiques. Souhaitant se développer, il dispose maintenant d’un département de recherche et ­développement grâce au ­Seqens’lab.

Avec une plateforme scientifique de 34 000 m² dont 2 000 m² de laboratoire, il regroupera des start-up spécialisées et des clients du groupe. « Elle a nécessité un investissement de six millions d’euros », précise Laurent Lafferrere, directeur du site de Porcheville. Un partenariat avec le CNRS pour fabriquer les molécules en utilisant moins de solvants est également envisagé, avance le directeur.