« On fait rentrer la puissance publique dans des copropriétés privées. » C’est ainsi que lors du conseil municipal du 1er juillet, le maire Raphaël Cognet (LR) a présenté l’Opération de requalification des copropriétés dégradées d’intérêt national, concernant 13 copropriétées privées du Val Fourré, comme les tours Neptune et Jupiter, la tour d’Estrées ou encore la résidence de la butte verte.

« Cela faisait trois ans qu’Emmanuelle Cosse (EELV, ancienne ministre du logement et de l’habitat durable, Ndlr) nous disait que le ­décret allait sortir, note l’édile. On est très content que cela avance. » Cette opération a été confiée à l’Etablissement public foncier ­d’Île-de-France (Epfif).

Il permettra notamment « le rachat progressif d’appartements, on va au-delà des interventions classiques » dans ces copropriétés indique le maire. « C’est là que l’habitat est le plus dégradé », constate-t-il. « Quand vous avez plus de marchands de sommeil que de vrais propriétaires, c’est compliqué, poursuit-il de la situation. Il y a des retards de paiements, des charges plus élevées… »

Crédits : ARCHIVES / LA GAZETTE EN YVELINES