La consultation du public concernant la demande de dérogation « espèces protégées » faite par le Département auprès de la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie (Driee) concernant le projet de déviation de la RD154 s’est achevée ce dimanche 7 juillet. Un premier avis défavorable a été rendu par le Conseil national de la protection de la nature (CNPN).

L’institution demande notamment à ce que « des mesures compensatoires sérieuses » soient « conçues avec les naturalistes régionaux pour éprouver leur faisabilité et leur occurrence ». Elle juge celles présentées « pas à la hauteur des impacts cumulés de tous ces travaux et déboisements ».

Dans sa dérogation, le Département indiquait réaliser des mesures compensatoires en milieux « ouverts, humides et fermés ». La plupart des sites les accueillant étaient « en bordure immédiate des zones de chantier sur le site des Planes, car les sites de Becheville, de la base de loisirs et des Mureaux ne convenaient pas d’un point de vue ­écologique ou pratique ».