Les élections municipales d’Aulnay-sur-Mauldre auront lieu le dimanche 6 octobre comme annoncé par la préfecture des Yvelines dans un communiqué de presse ce jeudi 22 août. Une élection anticipée organisée suite à la démission de trois adjoints et cinq conseillers municipaux le 12 juillet après plusieurs mois de tensions au sein de la mairie.

« Les vacances (démissions, Ndlr) successives survenues au sein du conseil municipal de la commune […] ont entraîné la perte de plus de la moitié de ses membres, il convient de procéder à une nouvelle élection », indique la préfecture dans son arrêté organisant l’élection, cinq mois seulement avant celles ­organisées dans toute la France.

« On se présente en octobre, c’est évident, on veut poursuivre le travail qui a été accompli » explique le maire Jean-Christophe Charbit (SE) après l’annonce de la date des élections. « Bien sûr, j’ai une liste en constitution », poursuit-il sans donner plus de précisions. L’édile devrait défendre son bilan pendant la courte campagne. « En deux ans et demi j’ai tout fait, tout ce qui a été annoncé a été fait », ­insiste-t-il.

Les listes devront être déposées à la préfecture entre le jeudi 12 et le jeudi 19 septembre. Face au maire sortant, une liste pourrait être menée par les anciens conseillers municipaux. Contacté par La Gazette, Michel Contet, ancien adjoint au maire n’a pas souhaité faire de commentaires sur la situation et sur la ­préparation d’une liste.

Dans un flash infos diffusé dans la commune au mois de juillet, les huit élus démissionnaires pointaient « une rupture totale du dialogue avec la majorité », dont la matérialisation avait eu lieu lors du vote du budget en avril dernier. Le fossé n’a depuis cessé de se creuser. « C’est pourquoi nous démissionnons, contraints et forcés, au regard de tous ces éléments » se justifient-ils dans leur courrier.

Le premier tour aura lieu le 6 octobre, avec un bureau de vote ouvert de 8 h à 18 h. Si un deuxième tour doit avoir lieu, la date a été fixée par la préfecture au dimanche suivant, le 13 octobre. En élisant leur maire, les électeurs choisiront également leur nouveau conseiller communautaire, représentant à la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO).