Ce jeudi 5 septembre, la liste Nous Mantevillois, avec à sa tête Romain Carbonne (FI) a présenté les quatre premiers axes de son programme. « En faisant du porte-à-porte, on se rend compte que les Mantevillois veulent s’intéresser, mais on ne leur en donne pas les moyens », souligne Nazim Bekthi, informaticien aux ­Merisiers.

La mise en place de référendums locaux, la mise en place de réunions publiques pour le budget ou la diffusion en direct des conseils municipaux sont évoquées. « Il ne faut pas que le conseil municipal soit déserté comme actuellement, insiste André Le Bohec, commercial. Nous ­ferons signer une charte de l’élu, avec des ­engagements. »

Le décrié projet de groupe scolaire au parc de la Vallée, est également un enjeu. « Les travaux devraient démarrer au premier semestre 2020, note Pascale Le Falher, ancienne présidente du Conseil citoyen. Nous allons voir si une réorientation est ­possible. » Enfin Romain Carbonne pointe une détérioration de la propreté des rues, celle-ci étant confiée à la communauté urbaine : « Le maire doit redevenir un interlocuteur privilégié sur ces questions […]. Nous voudrions reprendre la gestion de la propreté. »