Après l’ouverture du nouveau viaduc mardi 3 septembre, les travaux pour rénover les deux anciens viaducs vont pouvoir débuter progressivement. En parallèle, la société autoroutière Sanef-SAPN va pouvoir quitter la zone de travaux qu’elle occupait depuis plus de trois ans située le long de la route départementale 13, sur le secteur de l’ancienne falaise.

« Il faut imaginer tout ça planté à l’origine et bien entendu […] on va tout remettre en état naturel », explique Jérôme Fossé, responsable construction au sein de la direction du groupe Sanef, au pied du viaduc le jour de l’ouverture. La société autoroutière s’est engagée auprès de l’Etat à « recréer la plantation […] pour recréer un milieu naturel de ­qualité » ­précise-t-il.

« C’est moins spectaculaire que de faire le viaduc, mais c’est important » insiste-t-il. « On commence le déblaiement de la zone, précise Jérôme Fossé. On va commencer les aménagements paysagers à proprement parler, c’est-à-dire les plantations dans le courant de l’hiver ». Le secteur devrait donc retrouver son aspect naturel dans les prochaines années. « Il faut considérer qu’au printemps de ce côté-là, on aura quitté les lieux ­intégralement », conclut-il.