Samedi dernier, Michel Dupart (LREM, conduit une liste sans étiquette, Ndlr) a annoncé sa candidature aux municipales. L’attaché parlementaire de Martin Lévrier (LREM), sénateur des Yvelines, et ancien conseiller municipal de Poissy de 2014 à 2018, veut dans son programme, Orgeval Cap Renouveau, freiner les ­constructions de logements.

La tête de liste a insisté sur les questions d’urbanisme : « On construit pour rattraper notre retard dans les logements sociaux mais on en construit encore plus […] (Orgeval n’est plus carencée, mais n’atteint pas le quota des 25 % de logements sociaux sur la ­commune, Ndlr). »

Or, selon lui, « les Orgevalais […] ne souhaitent pas être dans une grande ville […] ». Ainsi, il veut « réduire les constructions au strict nécessaire ». Il va même plus loin : « Nous allons les freiner, voire pour certains [projets] les arrêter, notamment rue de la Maison blanche. Nous accueillerons les contraintes législatives et légales mais […] on en fera pas plus. »