Après la manifestation des parents de l’école du Long chemin contre la fermeture d’une classe, ce sont les parents de l’école du Confluent qui se mobilisent désormais pour l’ouverture d’une classe. Sur les dix classes, toutes accueillent entre 29 et 33 élèves. Un effectif qui a augmenté depuis la rentrée et qui inquiète de plus en plus les parents.

« Les prévisions pour la rentrée, elles étaient de 295 élèves sur les dix classes […] Aujourd’hui, on est à 308 en effectif », explique Sandra Pontinha, représentante de la fédération des conseils des parents d’élèves (FCPE) pour l’école quelques jours avant la manifestation. Face à un effectif grandissant, les parents d’élèves réclament l’ouverture d’une onzième classe fermée il y a quelques années.

La préoccupation des parents grandit face aux 32 voir désormais 33 élèves par classe en grande section. « C’est la préparation à l’entrée au CP et à 32, on est en garderie, je suis convaincue que le projet pédagogique ne peut pas se dérouler correctement, même si les institutrices sont compétentes et font le maximum », indique Sandra Pontinha. Dans les classes de petites sections, les élèves sont désormais 29 « Certains portent des couches, on a un petit peu de tout au niveau de l’autonomie en petite section » s’inquiète la représentante des parents d’élèves.

« L’inspecteur nous dit que pour ouvrir une classe, il faut atteindre les 325 », raconte Sandra Pontinha. Contactée par La Gazette en Yvelines, l’inspection académique n’a pas répondu à nos sollicitations. Dans un courrier aux parents d’élèves que La Gazette s’est procurée, l’inspecteur conflanais précise : « À ce jour, la rentrée est faite et plus aucune décision, ni en ouverture, ni en fermeture ne sera prise désormais au niveau départemental. »

Une décision qui n’a pas empêché la mobilisation des parents lundi matin. « Même s’il a dit non, nous on continue à se mobiliser […] si on se mobilise pas on aura rien non plus pour septembre [2021] » réagit Sandra Pontinha. Des revendications soutenues par le maire Laurent Brosse (DVD). Jeudi 19 septembre, l’édile indiquait : « C’est légitime, les parents veulent les meilleures conditions de réussite possible à l’école pour leurs ­enfants. »