Mardi 8 octobre, vers 10 h 30, une dizaine d’agriculteurs se sont retrouvés en face du restaurant Léon de Bruxelles à Buchelay pour organiser l’opération de blocage. « On se met juste après la première sortie, pour que les gens puissent sortir après au niveau du McDo et reprendre l’autoroute en face », explique l’un des ­agriculteurs.

« Ce sont des projets de loi qui mettent à mal l’agriculture française […]. En ce qui nous concerne c’est les zones de non-traitement (ZNT), d’autres c’est l’importation de viandes, de produits qui ne respectent même pas les normes qu’on nous impose à nous », explique Thomas Robin de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles d’Île-de-France (FDSEA) de cette action.

Pendant plusieurs heures, huit tracteurs ont bloqué l’autoroute au niveau de la sortie 12 Mantes Sud créant de gros ralentissements dans le sens Province-Paris, tout comme à Epône dans l’autre sens. « On avait fait les feux de la colère il y a 10 jours (voir notre édition du 2 octobre), on n’a pas obtenu plus de résultats que ça donc aujourd’hui, on maintient, précise Thomas Robin. Le moment est grave donc aujourd’hui, c’est des blocages, demain ça sera peut-être autre chose ».