Vendredi 18 octobre, vers 18 heures, quatre à cinq jeunes s’introduisent dans le lycée Le Corbusier. La proviseure adjointe de l’établissement contacte immédiatement les forces de l’ordre et signale que les deux jeunes sont munis de bombes lacrymogènes. Ils aspergent alors une vingtaine de lycéens présents.

À l’arrivée des forces de l’ordre, deux garçons âgés de 15 et 17 ans et résidant à Carrières-sous-Poissy sont interpellés. Plus tard dans la soirée, de nouveaux affrontements ont eu lieu devant le centre André Malraux à Poissy. Sur le groupe Facebook du Conseil citoyen de Beauregard Poissy, les administrateurs racontent « l’attaque violente de jeunes venus de Carrières-sous-Poissy pour en découdre avec nos jeunes de Beauregard ».

Les jeunes seraient arrivés munis de battes de base-ball, de gaz lacrymogènes et « n’ont pas hésité à déverser leurs gaz lacrymogènes dans l’enceinte du centre où se trouvaient des enfants en soutien scolaire ou encore des mamans pendant leurs cours d’alphabétisation » ajoute le compte Facebook. Le maire Karl Olive (DVD) a tweeté pour féliciter les forces de l’ordre « qui sont intervenues ce vendredi […] pour une rixe violente entre jeunes de ­différentes villes ».