Vers 19 h 40, un chauffeur de bus de la société Transdev circule avec un bus vide à travers le quartier des Charveaux d’Andrésy pour se rendre jusqu’au dépôt et redéposer son bus.

Il fait alors l’objet de jets de projectiles près d’un arrêt dans le quartier. Le chauffeur n’arrive pas à identifier leur nature et ne peut dire précisément, plus tard aux forces de l’ordre, si deux ou trois personnes l’ont attaqué. Sous les coups des projectiles, la vitre arrière du bus Transdev ne se brisait pas mais était endommagée. Le chauffeur n’était pas blessé dans l’attaque.

Il ramenait alors le bus au centre de dépôt et annonçait ne pas vouloir faire usage de son droit de retrait. Le trafic n’était pas interrompu sur la ligne et les autres lignes de la société de transports.