La vigilance est de mise en vallée de Seine. La semaine dernière, deux vols ou tentatives de vols à la fausse qualité se sont produits à Poissy et Conflans-Sainte-Honorine, avec à chaque fois le même but : profiter de la crédulité des personnes âgées afin de leur dérober des bijoux, des espèces ou encore leur carte bancaire. Dans le second cas, deux hommes ont pu être interpellés.

Le premier de ces faits a été constaté le mardi 29 octobre durant la matinée. Aux alentours de 10 h 30, trois hommes se présentent au domicile d’une Pisciacaise de 68 ans, rue Montaigne, dans le quartier de Beauregard, lui indiquant qu’ils viennent faire des travaux chez elle.

Ils lui disent utiliser des produits corrosifs pour les bijoux et demandent à la sexagénaire de les retirer le temps de l’intervention, ce qu’elle fait. Pendant que l’un des voleurs détourne son attention, les deux autres complices s’emparent des bijoux, avant de repartir. Les voleurs répèteront le même manège chez sa voisine, sans succès cette fois-ci.

Une autre tentative de vol à la fausse qualité a eu lieu, cette fois rue Louis Cirjean, à Conflans-Sainte-Honorine. Peu avant 19 h, un riverain signale aux forces de l’ordre que deux hommes se présentant comme des éboueurs rôdent dans le quartier en prétendant vendre des calendriers.

Une patrouille se rend alors sur les lieux et parvient à interpeller les deux hommes, âgés de 28 et 29 ans et résidant respectivement à Plaisir et Creil (Oise). Les deux voleurs ont toutefois eu le temps d’escroquer une ou plusieurs victimes puisque 100 euros en espèces ont été retrouvés sur eux, ainsi que des calendriers et des faux reçus.

Concernant les arnaques aux étrennes, ou vente de calendriers par différents corps de métiers, la direction départementale de la sécurité publique recommande régulièrement de « donner l’argent au moment de la tournée » pour les éboueurs par exemple. Elle préconise aussi de définir des sommes réparties dans différentes enveloppes et de ne jamais hésiter à demander une carte professionnelle. Et en cas de doute, de contacter police-­secours.