Un sexagénaire hardricourtois a été autorisé la semaine dernière par le tribunal correctionnel de Versailles à retrouver la liberté le 26 novembre prochain après avoir été emprisonné 15 mois à la prison de Bois d’Arcy, rapporte Le Parisien. Il sera toutefois porteur d’un bracelet électronique.

L’homme âgé de 61 avait été condamné en 2018 à quatre ans de prison, dont un an avec sursis pour avoir tiré dans la tête de son épouse avec un pistolet de calibre 22 dans la nuit du 5 au 6 août à leur domicile, suite à une dispute. Son épouse avait miraculeusement survécu, la balle ayant été stoppée par les os du rachis, au niveau de la nuque.

Pour l’avocat du sexagénaire, son client a pu obtenir cet aménagement de peine « parce qu’il remplissait toutes les conditions aux yeux de la loi », explique-t-il dans les colonnes du quotidien francilien. « En plus de 60 ans, il n’a jamais fait parler de lui et lorsqu’il sortira, il continuera dans cette voie », souligne-t-il.