Manger local, c’est meilleur pour l’environnement et l’économie. Telle pourrait être la devise formulée par la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO). Pour inciter les habitants du territoire à consommer local, elle leur propose désormais une trentaine d’adresses dédiées à la cueillette, aux points de vente à la ferme, aux distributeurs automatiques et aux magasins de produits locaux. D’après le communiqué de presse, le territoire couvert par GPSEO comprend « 15 000 hectares consacrés à l’agriculture. Au total, on y trouve une centaine d’exploitations dont une quinzaine dédiée à l’agriculture biologique ». Les habitants devraient donc y trouver leur bonheur.

La carte recensant les adresses a été établie en partenariat avec ­l’association pour un développement agricole durable en Seine aval (ADADSA), la chambre d’agriculture d’Île-de-France, le parc naturel régional du Vexin français et la société d’aménagement foncier et d’établissement rural (Safer). Elle est disponible dans les 73 communes de GPSEO, les équipements culturels, les offices de tourisme et les producteurs ­mentionnés.