Tout commence le 10 octobre, lorsqu’un adolescent âgé de 14 ans, est agressé par un autre jeune, à peine plus âgé, dans un train en direction de Meulan-en-Yvelines. C’est lorsque la victime a voulu quitter la rame, que le voleur lui a asséné plusieurs coups, dans l’objectif de lui dérober son téléphone portable.

Après un signalement, les enquêteurs font le rapprochement avec d’autres faits similaires commis, eux aussi, sur la ligne J. Notamment à l’encontre d’une jeune femme qui, en sortant du wagon en gare d’Aubergenville, s’est fait prendre à partie par deux jeunes pour son sac à main. Devant sa résistance, l’un des deux agresseurs l’avait rouée de coups avant de la faire chuter au sol et de tenter de lui cogner la tête sur une pierre.

Grâce aux relevés de la carte bancaire de la jeune femme, la police est parvenue a remonter jusqu’aux voleurs, tous deux âgés de 16 ans « et défavorablement connus pour des faits de vols avec violences », note une source policière. Le 7 novembre, les deux jeunes ont été interpellés à leur domicile, à Garenne-sur-Eure (Eure) et à Limay, où le téléphone portable dérobé de l’adolescent a été retrouvé, confirmant ainsi les ­intuitions de la police.