Durant la matinée du 21 novembre, les passagers ont été interpellés devant la gare par des membres des organisations syndicales régionales FO, CGT, FSU et Solidaires. Grâce à une distribution de tracts sur la réforme du régime des retraites, ils espèrent que la grève générale du 5 décembre sera particulièrement suivie.

La suppression des régimes spéciaux envisagée par le plan Macron-Delevoye pour instaurer « un système universel de retraite par points » est mal perçue par les syndicalistes. « L’anomalie ce ne sont pas les régimes spéciaux, affirme Freddy Bruneel, secrétaire de Solidaires Yvelines. C’est le régime général qui ne prend pas en compte la pénibilité […]. C’est [lui] qui devrait tendre vers les régimes spéciaux ».

En distribuant les tracts, les syndicalistes veulent sensibiliser les habitants à leur cause. « On crée aujourd’hui les conditions nécessaires pour le 5, déclare Freddy Bruneel […]. Ça bloquera tant que le projet ne sera pas retiré ». Pour Philippe Pannier, trésorier de FO 78, cette action est en tout cas « très bien acceptée » par les ­personnes ­rencontrées.