Il n’est pas encore 8 h 30 qu’une quarantaine de personnes de tout âge, chariots en main, attend patiemment devant la devanture du supermarché Lidl. L’enseigne qui était jusqu’ici implantée à Issou a déménagé à Guitrancourt pour s’agrandir. Pour un coût compris entre « quatre et cinq millions d’euros d’investissements », elle passe ainsi d’une surface de vente de 650 m² environ à 990 m². Après six mois de travaux, les habitués étaient plutôt enthousiastes à l’ouverture, mercredi 27 novembre, concernant les bénéfices de cet agrandissement qui auraient permis de recruter 15 personnes en plus des dix emplois préexistants à Issou.

« On a des largeurs d’allées beaucoup plus grandes, affirme le responsable en développement immobilier de la marque allemande dans les départements des Yvelines et de l’Essonne, Damien Le Port. C’est un confort pour la clientèle et nos employés qui peuvent passer avec les palettes […]. » Malgré la forte affluence ce jour-là, la majorité des clients partage l’avis de Damien Leport. « Ça n’a rien à voir avec l’ancien, note une retraitée. Il est très grand et très bien aéré. »

Les avis sont cependant plus partagés en ce qui concerne la diversité des produits. D’après Hlalia Chouhhou, responsable des ventes régionales, l’agrandissement du magasin le permet. « On a un secteur pain qui est beaucoup plus achalandé avec beaucoup plus de références, déclare-t-elle. On a notre rayon viande-volaille qui est aussi beaucoup plus attractif. Pareil pour […] le non alimentaire où on a beaucoup plus de références qu’avant. »

« Ça n’a rien à voir avec l’ancien, note une retraitée à propos du magasin qui a déménagé d’Issou à Guitrancourt pour s’agrandir. Il est très grand et très bien aéré. »

Alors qu’une quadragénaire affirme qu’il y a plus de choix grâce à la ­présence de « nouveaux produits » mis en vente, une trentenaire est plus dubitative. « Je pense que c’est similaire à l’ancien, dit-elle. Il faudrait que je prenne plus le temps de regarder mais il y a beaucoup de monde pour l’ouverture. En tout cas, je peux dire que j’ai retrouvé les produits que j’achetais. »

Si Damien Le Port et Hlalia Chouhhou sont catégoriques sur le fait que l’implantation du Lidl à Guitrancourt est indépendante de la proximité du centre pénitencier, ils espèrent néanmoins attirer une nouvelle clientèle dont pourrait faire partie les familles venant rendre visite aux détenus. Si le magasin, d’une surface plancher de 1 900 m², venait à connaître un fort succès, la responsable des ventes ambitionnerait un nouvel agrandissement. « On a une coque de 300 m², précise Hlalia Chouhhou. Peut-être pour une future extension ? »