Cette année encore, la médaille en chocolat n’était pas réservée au quatrième. Pour la sixième édition, le Choco Trail proposait cette récompense aux participants d’une course nature à Hardricourt. Samedi 7 décembre, environ 150 enfants se sont retrouvés dans le parc du château qui accueillait le départ et l’arrivée de la course. Âgés de 6 à 12 ans, les jeunes coureurs ont réalisé un parcours de 1,5 kilomètre. Les plus vieux (jusqu’à 16 ans) se sont, eux, affrontés sur un parcours de 3 kilomètres. Le lendemain, c’était au tour des adultes de s’illustrer. Trois parcours de 8, 13 et 24 kilomètres étaient organisés avec un départ devant la nouvelle mairie. La course a une nouvelle fois rencontré un vif succès auprès des participants.

« Les participants étaient nombreux cette année encore, s’est réjoui le responsable de l’événement, Jérémy Choveau. Nous sommes très satisfaits. » Il faut dire que, chez les adultes, près de 3 000 noms étaient inscrits sur la feuille des résultats des trois parcours. Ils étaient effectivement 757 à s’élancer au départ de la course de 24 kilomètres, 1 052 à prendre le départ du parcours de 13 kilomètres et 488 sur la distance de 8 kilomètres. Si la nouvelle édition du Choco Trail a rencontré à nouveau un vif succès, le parcours était sensiblement le même par rapport à celui des années précédentes. Après un passage sur les bords de Seine, les participants ont à nouveau gravi les 200 marches numérotées menant vers le château de la ville.

Néanmoins, selon Guillaume Freulon, président du club de triathlon des Mureaux, le Trinosaure Club, et ancien organisateur du Choco Trail, des barrières horaires ont été ­installées cette année pour le parcours de 24 kilomètres. « Il y a des personnes qui font le parcours en marchant, déclarait-il en amont de l’événement. Les barrières filtrantes permettront donc à ces participants d’être automatiquement dirigés vers un raccourci au-delà d’un temps imparti. C’est un changement notoire pour ne pas prendre du retard sur la remise des prix. » Hormis des récompenses en chocolat et une serviette de piscine avec un motif de tablette en chocolat remis aux coureurs, les gagnants ont par exemple également eu le droit à une séance de cryothérapie ou à des tarifs préférentiels sur de futurs achats à Décathlon.