« Prévention, médiation, sanction. » Tels sont les trois axes de réflexion que le candidat aux municipales, Alexis Bakonyi (SE), journaliste de formation, a annoncé vouloir appliquer en termes de sécurité avec la liste Osons Andrésy ! La tête de liste, qui a officialisé sa candidature le 3 décembre, reconnaît que les agressions ne sont pas régulières dans la commune, mais affirme toutefois qu’un « sentiment d’insécurité » subsiste, notamment dans les rues mal éclairées.

L’installation de luminaires supplémentaires est donc envisagée par le candidat qui compte en faire la demande auprès de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO) avec laquelle il souhaite un rapprochement qu’il juge actuellement « inexistant ».

Interrogé sur la vidéosurveillance, Alexis Bakonyi déclare qu’il s’agit d’un « outil » et non d’une finalité. Après avoir rappelé que 12 caméras ont été installées à Andrésy cette année, il ajoute : « On a détecté quelques endroits où ce serait intéressant d’aller les mettre dans des espaces publics donc on y réfléchit. Ça fait partie de notre réflexion ». Pour concrétiser ce projet, le candidat veut toutefois concerter au préalable les ­habitants sur leurs besoins.