D’un côté, des jeunes qui délaissent les filières scientifiques, de l’autre, des ressources en termes de formation très nombreuses, c’est le constat qui avait amené la ville a imaginer, en 2014, le projet « 1+1 Fabriquons demain ». L’objectif : résoudre cette équation en développant, grâce notamment à diverses actions conjointement menées avec les acteurs de son territoire, la culture scientifique, technique et industrielle des jeunes muriautins.

Lundi 2 décembre, les jeunes, accompagnés du collectif artistique n+1, se sont appropriés le Campus des Mureaux pour présenter, aux habitants, « la centrale énergétique » : une sorte de bilan, mise en scène, des travaux et actions expérimentés durant ces quatre ans. Cette centrale improvisée, les jeunes la présentaient sous la forme d’une feuille de platane, pour rappeler la disposition de la ville des Mureaux vue du ciel. « Ce programme a pris de l’ampleur et s’est structuré […]. Notre ambition, c’est que cette émulation et ces synergies se poursuivent au-delà de ce programme : que les petites graines semées continuent de grandir… », se félicitait Marianne Cantau, adjointe au maire et référente du programme « 1+1 ­Fabriquons demain ».