Samedi 14 décembre Pierre François Degand (LREM) a réuni son équipe Avenir Villennes pour donner le coup d’envoi de sa campagne pour les élections municipales. Parmi les forces en présence, on retrouve notamment le premier adjoint, Jean-Luc Bianchi. Pierre François Degand promet des réponses « aux futurs défis qui vont se présenter à la commune ».

Et pour cela, l’adjoint aux affaires scolaires fait de la lutte contre l’urbanisation son cheval de bataille. « On ne veut pas faire exploser notre village : que Villennes ressemble à Carrières-sous-Poissy qui est ­aujourd’hui le contre-exemple. C’est-à-dire un petit village adorable où l’on a construit et bétonné […] Car qui dit urbanisation débridée dit problèmes de stationnements et de circulations…, détaille-t-il. Notre ambition, c’est que les gens viennent vivre ici parce qu’ils le choisissent et non pas par dépit. On veut proposer de l’habitat correct avec de l’espace et de la verdure. »

Faute de quoi, il s’engage à « stopper tout projet qui n’irait pas dans ce sens ». Pour loger les nouveaux riverains, le candidat ambitionne plutôt d’acheter des maisons déjà construites pour les diviser en ­plusieurs ­logements.