Le 18 décembre dernier, le tribunal administratif de Versailles a enjoint l’édile carriérois Christophe Delrieu (DVD) à communiquer à l’élu d’opposition du groupe Bien vivre à Carrières, Anthony Effroy (FI), plusieurs documents relatifs au versement d’une subvention de 50 000 euros à l’association Agir jeunes Carrières, dans un délai de deux mois. Des soupçons de détournement de cette subvention pèsent sur ­l’association AJC depuis 2017.

L’élu demandait notamment à ce que lui soient fournis le « dossier de demande de subvention communale déposé en 2014 par l’association AJC […] [l]es courriers échangés entre l’association et les services communaux concernés, sur la période allant du 16 décembre 2014 au 16 juin 2016, la convention d’objectifs conclue entre le président de cette association et le maire de la commune et du compte-rendu financier de cette association pour la période couverte par la convention d’objectifs », détaille le tribunal administratif. « Si un juge m’exige de lui donner, on lui donnera, car on respecte les juges, réagi l’édile. Il demande des documents qu’il a déjà eus, c’est une convention qui passe en conseil municipal. »