Mieux accompagner les victimes d’AVC, c’est l’objectif de ce simulateur de conduite dont s’est équipé le tout nouvel institut de réadaptation et centre de santé d’Achères. Un équipement dernier cri qui figurait comme l’attraction principale au moment d’inaugurer, mercredi 15 janvier, la clinique achéroise de 12 000 m², située dans la zone de la Petite arche.

Et puisqu’il fallait bien une démonstration, c’est Marc Honoré, le maire (DVD) de la commune qui s’est installé au volant. « Le simulateur comprend de nombreux exercices, lui précise l’animatrice de la visite guidée. Par exemple ici, l’idée c’est de vérifier, grâce aux signaux qui apparaissent aléatoirement, le champ visuel du patient et s’assurer qu’il ne présente pas de contre-indication. »

« L’évaluation de la capacité à reconduire après une lésion cérébrale, un traumatisme ou une intervention est fondamentale pour les patients suivis, explique Sandrine Colin-Ducreau, la directrice de la clinique de soins d’Achères dont l’ouverture au public est programmée dans le courant du premier trimestre. Là où c’est innovant, c’est que le thérapeute va pouvoir comprendre pourquoi le patient agit comme ça et trouver les adaptations. »