« La mairie est vraiment le cœur de la République. » Ces mots ont été prononcés par le président du Sénat, Gérard Larcher (LR), lors de l’inauguration de la mairie de la commune, le 31 janvier. Ils montrent l’importance de la municipalité dans le gouvernement actuel. Selon le maire Laurent Lallart (SE), l’état de la mairie de Bouafle laissait à désirer. En 2016, alors qu’il était conseiller municipal (Laurent Lallart a été nommé maire en juin 2017, Ndlr), le projet de réaliser des travaux de la mairie avait été initié.

« On n’avait pas l’accès pour les PMR, les personnes à mobilité réduite et on n’était plus du tout aux normes niveau électrique, déclare l’édile actuel. [Il y avait] des risques d’incendies et autres donc il fallait tout refaire en fait […]. On a refait toute la partie électrique [et] l’isolation. »

Pour cela, les travaux ont coûté environ « deux millions d’euros ». D’après le maire, le projet a néanmoins été subventionné à hauteur de 50 % par la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO), le Département, la Région et l’État.