« L’urbanisme est devenu la première des préoccupations des Andrésiens, très inquiets par les nouveaux projets immobiliers. » Ce constat est celui formulé par le conseiller municipal d’opposition, Lionel Wastl (DVG), du groupe Andrésy Énergies Renouvelées (AER), qui a obtenu le soutien d’EELV. Il a évoqué ses projets lors de l’annonce de sa candidature aux municipales, le 18 ­janvier, à la salle Lepic.

Face à ces inquiétudes, il veut développer les futurs projets immobiliers en concertation avec les riverains et un architecte indépendant pour avoir « une urbanisation plus réfléchie, moins visible et permettant de développer de véritables écoquartiers ». Cela s’appuiera sur « un cahier des charges » imposé aux aménageurs et promoteurs afin d’encadrer les constructions. « Il ne s’agit plus de leur laisser les coudées franches ! s’exclame-t-il. Ils vont apprendre, avec nous, à rogner leurs marges ­bénéficiaires. »

En ce qui concerne l’environnement, le lien est tout trouvé pour la tête de liste. Puisque « 25 % des gaz à effet de serre sont émis par les logements », il assure qu’une « politique ambitieuse en matière d’éco-urbanisme, d’isolation et d’énergies renouvelables » sera menée grâce aux aides gouvernementales ­existantes.