« Les jeunes, et les moins jeunes, on a besoin d’espoir face à une catastrophe [écologique] qui est face à nos yeux », déclare le candidat aux municipales et enseignant en biotechnologie, Sébastien Duprat (LREM), pour justifier la diffusion du documentaire Demain, lors d’un débat qui a eu lieu le 3 février dans la salle Christiane Faure. Comme ce film fait référence aux solutions locales pour lutter contre la crise écologique, Sébastien Duprat a tenu à expliquer celles qu’il envisage. L’irruption de l’assemblée de lutte du Mantois a néanmoins retardé l’événement.

Parmi les mesures voulues par le candidat, on y trouve celle de « créer une école de permaculture dans Limay », différente des jardins familiaux existants déjà. Elle permettrait aux « propriétaires d’un jardin de se former pour produire […] soit pour eux-mêmes, soit pour faire une activité qui permet de vivre [­économiquement] ».

Ce projet s’accompagnerait du développement des fermes alentours. « Si on avait de nombreuses petites fermes, ce serait une solution pour augmenter la qualité des repas à la cantine, ajoute Sébastien Duprat. Dans les villes qui l’ont fait, on se rend compte que les prix ­n’augmentent pas. »