Mercredi 4 mars dernier, Le Parisien révélait qu’un premier malade atteint du coronavirus Covid-19 avait été enregistré dans le département, à Versailles, information confirmée par la préfecture yvelinoise. Ce dernier avait ensuite été transféré dans un hôpital parisien et l’Agence régionale de santé d’Île-de-France avait recensé les personnes « en contact avec ce patient », soulignait la préfecture ­yvelinoise sur son compte Twitter.

Vendredi 6 mars, un septuagénaire originaire de Mantes-la-Jolie a réagi positivement au dépistage mené par l’hôpital Bichat à Paris. Dans la soirée du dimanche 8 mars, une enseignante pisciacaise intervenant au sein de l’école élémentaire des Sablons a également été dépistée positive, entraînant la fermeture de l’école jusqu’au 22 mars. Au total ce lundi 9 mars, 25 cas avaient été recensés sur ­l’ensemble du ­département.

L’état de santé de l’enseignante pisciacaise « ne suscite pas d’inquiétude » mais elle devra « rester confinée pendant 14 jours », précisent dans un communiqué conjoint la Ville de Poissy, la préfecture et l’ARS. Elle serait intervenue « dans cinq classes » et les personnes ayant pu avoir un contact avec elle sont en train d’être recensées. Dans le communiqué, les différentes institutions précisent que si l’école élémentaire est fermée, « il n’y a pas de recommandation d’isolement pour les élèves de l’école maternelle ».

Autre conséquence de la propagation du virus, depuis plusieurs jours, une certaine panique semble s’emparer des habitants de vallée de Seine, plusieurs rayons de grandes surfaces, en particulier les pâtes et le riz, étant dévalisés, comme à Auchan Buchelay ou encore le Carrefour de Flins-sur-Seine. À Mantes-la-Jolie, le Mondial du golf, qui devait se tenir du 19 au 21 mars au parc expo a été annulé.

Afin de limiter la transmission de ce virus, préfecture et ARS recommandent notamment de « se laver les mains régulièrement ; tousser ou éternuer dans son coude ; utiliser des mouchoirs à usage unique ; porter un masque quand on est malade ». Elles recommandent également d’éviter « poignées de mains et embrassades ». En cas de symptômes, toux, fièvre ou difficultés respiratoires, il est recommandé de composer le 15. Un numéro gratuit, le 0 800 130 000, a été mis en place pour toutes ­questions.