Cela passe tout juste pour le maire sortant Michel Lebouc (DVG). Candidat à sa réélection, sa liste faisait face au conseiller municipal d’opposition Nicolas Laroche (Modem) pour ce premier et unique tour de scrutin. Il obtient 50,97 % des suffrages exprimés, son adversaire 49,03 %. Sur les 29 sièges du conseil municipal, 22 en reviennent à la liste de Michel Lebouc et sept à son opposant.

« L’abstention ne favorise jamais les majorités », analyse Michel Lebouc du résultat. Dans cette ville de près de 6 000 habitants, le taux d’abstention s’élève à 55,03 %. « C’est une situation exceptionnelle ; on n’a jamais eu une telle abstention à Magnanville », poursuit-il.

Son plus faible score, 39 % est obtenu dans le nouveau ­quartier de la Mare Pasloue. « Je suis le maire de tous les Magnanvillois, on m’a confié la gestion de la ville […]. Je continuerai à co-construire, à expliquer les projets », termine Michel Lebouc. Dans une publication Facebook, Nicolas Laroche a indiqué prendre acte « du choix des votants de reconduire l’équipe sortante […]. Nous leur souhaitons d’être à la hauteur des ­responsabilités que ce choix ­implique ».