Des observateurs de la vie politique mantaise jugeaient le scrutin « plié ». Ce dimanche 15 mars, le maire sortant Raphaël Cognet (LR), a été élu dès le premier tour des élections municipales avec 72,19 % des suffrages exprimés. « C’est évidemment un excellent score », s’est satisfait le maire sortant.

Ce premier et unique tour n’a mobilisé qu’une très faible proportion des 22 106 électeurs mantais. Seuls 6 065 électeurs se sont déplacés, pour 5 670 bulletins exprimés (240 votes blancs et 165 bulletins nuls, Ndlr), entraînant un taux de participation de 27,45 %. « Je regrette que la participation n’ait pas été plus forte », a-t-il déploré.

Il était opposé à la liste du conseiller d’opposition communiste Marc Jammet (22,35%) et Thierry Gonnot (5,47%) pour Lutte ouvrière. Ces deux listes obtiennent respectivement quatre et un conseillers municipaux. « Les Mantaises et les Mantais vont pouvoir compter sur une opposition unie et déterminée, porteuse de valeurs fortes et qui va s’attacher à ouvrir une autre perspective pour notre ville », a réagi Marc Jammet par communiqué. Le conseil d’installation devrait avoir lieu ce samedi 21 mars, à huis-clos « sauf contre-ordre », a précisé Raphaël Cognet.