« Le virus a dépassé la victoire », grince Catherine Arenou (DVD), en pleine cellule de crise ce lundi 16 mars. En effet, la joie semble avoir été de courte durée pour la maire sortante et médecin généraliste de profession, qui, la veille, est arrivée en tête des suffrages chantelouvais avec 63,24 % des voix. Elle devance, sans grande surprise, sa seule opposante et ancienne adjointe Latifa Kharja (SE) qui a réalisé un score de 36,75 %.

Une réélection, comme en 2014, dès le premier tour dont Catherine Arenou a pris toute la mesure dans le contexte sanitaire actuel. « C’est une fierté de voir que les Chantelouvais m’ont renouvelé leur confiance dans cette période compliquée et de plus en plus violente, souligne-t-elle. Désormais, comme toutes les villes, il faut se mettre à la tâche dès maintenant, autant sur cet aspect que sur les projets que nous portons pour faire avancer Chanteloup-les-Vignes. »

La commune n’a pas fait exception à la règle de l’abstention nationale, ce week-end, avec seulement 43 % de participation. Pour rappel, elle était de 55,75% en 2014.