Un retard d’ouverture contraint pour la maison de fer. Initialement espérée pour le mois d’ « avril 2020 », comme le confiait en novembre à La Gazette, l’adjointe à la culture et au patrimoine Florence Xolin, elle a finalement été repoussée de quelques mois, crise sanitaire oblige.

Dans un live diffusé sur Facebook le mercredi 13 mai, et dédié notamment à l’ouverture de différentes infrastructures et aux différents chantiers en cours dans la ville, le maire Karl Olive (DVD) a indiqué qu’elle ouvrirait finalement ses portes « à l’occasion des Journées du patrimoine », soit les 19 et 20 septembre prochains.

Le coût du chantier total pour reconstruire cette maison du XIXe siècle dans le parc Meissonier, et ravagée par la tempête de 1999, s’élève à 3,5 millions d’euros, dont la moitié pris en charge par le Département dans le cadre de son insertion au sein d’un circuit touristique. La maison de fer accueillera également un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (Ciap).