Une première étape dans la requalification en boulevard urbain de la RD 113, attendue depuis plusieurs années par la municipalité. Depuis le 11 mai dernier, les automobilistes empruntant cet axe ont pu voir qu’un chantier, dont le coût est d’un million d’euros et géré par le Département, avait pris place au croisement entre la route ­départementale et la rue Emile Sergent.

Ces travaux dureront jusqu’au 30 septembre prochain et permettront notamment la création d’un giratoire, afin « d’améliorer la sécurité et la desserte du centre-ville et de la gare en permettant l’ensemble des mouvements de véhicules dans le cadre d’une circulation routière apaisée », précise des attendus, le Département.

La RD 113 « est un axe de déplacement Est-Ouest structurant en Seine Aval assurant notamment un rôle de délestage de l’autoroute A13 et supportant un trafic de plus de 16 000 véhicules/jour dans la traversée d’Epône », rappelle le Département.

La configuration actuelle du carrefour « ne répond plus aux usages et aux enjeux de rabattement vers le pôle gare qui sera prochainement desservi par Eole », souligne le Département. D’autant plus la configuration du carrefour empêche les quelques « 1 750 véhicules par jour » de tourner à gauche pour se rendre vers la gare.

La configuration actuelle du carrefour « ne répond plus aux usages et aux enjeux de rabattement vers le pôle gare qui sera prochainement desservi par Eole », souligne le Département.

Le maire d’Epône et conseiller départemental Guy Muller (LR), soulève, lui, un autre problème lié à la configuration en « T » du carrefour. « Vous avez en face la zone d’activités des Roches, où passent régulièrement des poids lourds, pointe l’édile. On voit parfois des 38 tonnes couper la RD 113 pour repartir sur Aubergenville. » La création du giratoire « obligera les chauffeurs à sortir du côté droit, prendre le rond-point pour faire demi-tour », poursuit Guy Muller.

Par cet aménagement, l’élu espère pouvoir faire ralentir les automobilistes. « On ne sera plus sur une route départementale mais en ville, insiste-t-il. On ne sera plus à 70 km/h. » Sur l’accotement Sud de la RD 113, « un trottoir de 2,5 mètres de large », sera mis en place afin de faciliter les ­circulations piétonne et cycliste.

Ce trottoir ira du giratoire au carrefour à feux tricolores dit « Poteau d’Epône ». Mais pour Guy Muller, il ne s’agit que « d’une première étape », les travaux devant continuer par la suite jusqu’à la rue de la Gare, afin que tout soit prêt pour l’arrivée du RER E en 2024. « On voulait vraiment apaiser la circulation, assure le maire. On voulait éviter d’avoir une artère qui coupe la ville en deux, entre le centre-ville et le nouveau quartier gare. »