Lundi 25 mai, le conseil d’installation de la nouvelle municipalité a commencé avec une annonce forte de la part de l’ancienne maire Anke Fernandes (SE), battue au premier tour. « Après dix années passées au conseil municipal, je me retire de la scène municipale, fait-elle savoir. […] Mon seul regret c’est que je n’aurai pas l’occasion de montrer ma capacité à améliorer la vie dans la commune. » Elle quittera prochainement la commune.

Son successeur, Marc Herz (SE), fils de Léon Herz, maire de 1977 à 2001, est ainsi officiellement entré en fonction, ainsi que ses huit ­adjoints contre quatre sous la précédente mandature. « Cela surprend peut-être, mais chaque adjoint, c’est son qualificatif professionnel […], chacun est à sa place », assume-t-il de son choix.

Parmi les priorités de ce début de mandat, figure la création d’un cabinet médical provisoire. « On a un médecin généraliste qui va arriver à la rentrée, et peut-être un deuxième », explique-t-il. Il s’attaquera ensuite à finaliser le dossier de la maison médicale de santé. « On a une réunion incessamment sous peu avec les professionnels de santé », souligne-t-il.