Au service état-civil ce mardi 26 mai, Marie-Claude Rebreyend, adjointe en charge des ressources humaines et de l’état-civil, appuie sur le bouton déclenchant le tirage au sort des 84 Conflanais pouvant potentiellement être jurés d’assises. « Ce nombre est déterminé en fonction de la population, explique-t-on à l’état civil. L’année dernière, il était de 81. »

Moins d’une minute plus tard, le tirage au sort est terminé. « Il s’agit d’une liste préparatoire, ensuite la cour d’assises va affiner cette liste », poursuit-on. Le tirage a lieu tous les ans au mois de mai. « Il n’y a pas eu un impact trop important par rapport au coronavirus, soulignent les services. On va envoyer les courriers, cela leur laisse un mois pour répondre. »

« Auparavant, cela se passait à la salle des fêtes, avec du public, il y avait 15 ou 20 personnes, se souvient Marie-Claude Rebreyend. Alors que maintenant, il n’y a plus personne qui se déplace […] Il y a moins le côté ­solennel. »