« Je suis très satisfait mais j’avoue que j’étais quand même très confiant. » Le résultat des élections n’a visiblement pas surpris l’élu d’opposition Lionel Wastl (EELV). Le candidat, arrivé en tête au premier tour des municipales, a conforté sa position le 28 juin avec sa liste Andrésy énergies renouvelées (AER). En obtenant 44,97 % des suffrages exprimés, la tête de liste devance donc l’élue d’opposition Virginie Muneret (DVD) qui a obtenu 40,28 % des voix. Le premier adjoint actuel, Denis Faist (Divers centre),a, lui, obtenu 14,73 % des votes.

« Entre le contexte [sanitaire], notre campagne qui a été très performante […] et aussi parce qu’au-delà de l’étiquette écologiste, il n’y a pas que cela, déclare Lionel Wastl de son score. On travaille sur le terrain depuis longtemps et ma liste était composée de cinq présidents d’association de la ville et cela c’est très important pour réussir. »

La victoire de Lionel Wastl n’étonne pas Denis Faist. « J’ai eu une équipe qui a fait un très bon travail. Avec la vague verte, un besoin de changement et le fort taux ­d’abstention auquel je m’attendais, je ne suis donc pas surpris du résultat et de mon score », explique-t-il.

En obtenant 44,97 % des suffrages exprimés, Lionel Wastl devance donc l’élue d’opposition Virginie Muneret (DVD) qui a obtenu 40,28 % des voix. Le premier adjoint actuel, Denis Faist (Divers Centre),a, lui, obtenu 14,73 % des votes.

Durant l’après-midi du 28 juin, il n’y avait effectivement pas foule devant les urnes. « Les gens ont autre chose à penser que les municipales. C’était couru d’avance », déplore l’édile Hugues Ribault (DVD) du taux d’abstention dans la commune, en ajoutant qu’à « 16 h, le taux de participation dans la totalité d’Andrésy était de 29,86 % [contre] 36,03 % [au premier tour] ». À la fermeture des bureaux de vote, le taux d’abstention a atteint 57,98 % soit 1,54 % de plus qu’au premier tour.

S’il regrette aussi la faible mobilisation des électeurs, Lionel Wastl compte se consacrer en priorité aux projets urbanistiques. « Le premier point urgent c’est l’immobilier, annonce-t-il. On veut travailler avec la population et on compte embaucher un architecte pour conduire le projet et avoir un meilleur rapport de force avec les promoteurs. »

Bien qu’il n’ait pas été possible d’interroger Virginie Muneret avant la publication de l’article, la candidate s’est néanmoins exprimée sur les réseaux sociaux. Le 28 juin, sur la page Facebook de sa liste Andrésy dynamique il est écrit : « Les Andrésiens ont choisi […]. Je tiens à remercier toute l’équipe d’Andrésy dynamique qui a fait une magnifique campagne ­particulièrement digne. »