Dimanche 28 juin, Cédric Aoun (SE) est ressorti vainqueur de la triangulaire composée de Sophie Kérignard (SE) et Jonas Maury (LREM). Sa liste, Triel c’est vous, a plus que conforté son avance sur son opposante principale, passant de 32,02 % de voix recueillis au premier tour à 47,53 %. Reléguée à près de 12 points derrière, la liste de Sophie Kerignard, Triel autrement, a été créditée de 1 332 voix. Jonas Maury ferme la marche avec 16,83 %.

En début de soirée, le dépouillement des bulletins au bureau de vote n°1 situé à l’espace Senet et tenu par le maire sortant Joël Mancel (DVD), laissait pourtant présager un duel plus serré. Mais près d’une heure plus tard, lorsque l’édile annonce les résultats de son bureau, les traits du visage de Sophie Kérignard se tirent : elle vient de perdre, pour sept voix, l’Espace Senet, un bureau qui lui avait pourtant été favorable durant la première manche. Au gré des messages perçus dans la salle, la tendance se confirmait dans les différents secteurs de la commune avant même l’annonce des résultats proclamés à l’hôtel de ville sur les coups de 23 h.

« Les gens ont voté pour un projet ambitieux, ça montre que les Triellois veulent du renouveau pour la ville », s’est réjoui Cédric Aoun dans les instants qui ont suivi. En effet le candidat nouvellement élu n’est pas issu de la sphère politique et aucun nom de sa liste ne figure parmi le conseil municipal qui cédera sa place ce vendredi 3 juillet à 19 h.

Cédric Aoun (à gauche) n’est pas issu de la sphère politique et aucun nom de sa liste ne figure parmi le conseil municipal qui sera en place jusqu’à vendredi soir 19 h.

« Ce soir c’est l’abstention qui gagne », regrette, lui, Jonas Maury qui s’est associé avec le conseiller municipal d’opposition Philippe Paillet (SE) durant l’entre-deux tours. Dimanche, et comme le 15 mars dernier, le taux d’abstention dépassait une nouvelle fois les 56 %.

« C’est assez inquiétant pour la démocratie locale, juge Sophie Kerignard dont le score lui accorde six sièges à la table du conseil municipal et un ticket pour le conseil communautaire. En tant qu’élus minoritaires nous porterons la voix de nos électeurs notamment sur certains projets d’urbanisme à plusieurs dizaines de millions d’euros que porte Cédric Aoun. »

Avec deux sièges obtenus sur 33, Jonas Maury indique : « On sera attentif aux deniers communaux et à ce que les impôts n’augmentent pas. » Sur ce point, Cédric Aoun a annoncé qu’il sera à l’écoute : « Quand on est élu avec 47,5 %, ça veut dire avant tout qu’il y a 52 % des gens ont voté contre vous donc ce sera important d’en tenir compte », souligne-t-il.