Bien installé sur son score du premier tour, Eddie Aït (SE) a été élu assez largement avec plus de 500 voix devant le maire sortant Christophe Delrieu (DVD), crédité de 34,37 %. Khadija Gamraoui (LREM) termine sur la troisième marche du podium avec 18,44 % des suffrages.

« Ils ont fait le choix de la réconciliation puisque je suis en tête sur la quasi-totalité des bureaux de vote, se réjouit Eddie Aït, douze ans après sa première élection. C’est une situation très particulière, vous n’avez même pas le temps de vous dire que c’est bien pour l’égo car maintenant il faut se mettre au travail : les chantiers sont ­considérables ».

De son côté, Christophe Delrieu juge que le résultat est le fruit de « la scission de la majorité », notamment avec la dissidence de son ancienne première adjointe Khadija Gamraoui. « C’est un embryon de nous-même qui fait 18,44 %. » Cinq membres du groupe So Carrières ont été élus au conseil municipal.

« Il est l’unique responsable de ce qui lui est arrivé ce soir, fustige Khadija Gamraoui, dont la liste a obtenu trois sièges. Le score que je fais ce soir montre qu’il y a une troisième voix à Carrières et je suis fière de la porter. »