À quelques minutes de l’installation de la nouvelle équipe municipale, ce vendredi 3 juillet, les fonctionnaires de la mairie s’activent. Pour eux la routine des six dernières années prend fin avec les adieux du maire sortant, Joël ­Mancel (DVD).

Autour de la table, chaque étiquette doit être remplacée avec d’un côté la majorité remportée par le nouveau maire Cédric Aoun (SE) et de l’autre les deux groupes d’oppositions emmenés par Sophie Kerignard (SE) et Jonas Maury (LREM), tous deux encore candidats vendredi.

Après la proclamation de son élection, Cédric Aoun a rappelé les projets qu’il compte porter durant son mandat, « la construction d’une médiathèque et d’un parc multi-sport ». L’édile s’est également engagé à ne pas augmenter les impôts communaux. « Vous pouvez compter sur nous pour être une opposition constructive », a lancé Jonas Maury devant les élus de la majorité.

De son côté, Sophie Kerignard, tête de liste de Triel Autrement, regrette les 56 % d’abstention relevés le 28 juin dernier. « Il convient de se poser la question sur la fragilité de notre démocratie locale, souligne-t-elle. Nous pourrions essayer de reconquérir cette confiance avec l’ensemble des ­habitants. »