Le 3 juillet, l’ambiance au conseil municipal d’investiture du maire réélu, Éric Roulot (PCF), était loin d’être sereine entre les élus de la majorité et ceux des deux groupes d’opposition menés par Mickaël Boutry (PCF) et Cécile Dumoulin (LR). Parmi les points à l’ordre du jour, la délibération concernant le montant des indemnités alloué aux élus de la majorité, a été ­particulièrement débattue.

Après avoir rappelé que l’enveloppe maximum des indemnités des adjoints pour une ville, comprise entre 10 000 et 19 999 habitants, est de « 12 154,42 [euros bruts] », l’édile a demandé aux conseillers municipaux de se prononcer sur la répartition de ce montant. « Une indemnité du maire de 2 000 euros, une indemnité brute du premier adjoint de 1 000 euros, une indemnité brute du deuxième au neuvième adjoint de 650 euros et une indemnité brute aux conseillers municipaux délégués de 235,90 euros. »

Bien que Cécile Dumoulin affirme « ne pas [être] contre [le fait] de rémunérer les élus », elle dénonce toutefois « l’augmentation de 15 % de leurs indemnités ». Or, pour Éric Roulot, « à chaque revalorisation du point de l’indice de la fonction publique, les indemnités des élus locaux sont automatiquement augmentées ».

La réponse de Cécile Dumoulin ne se fait pas attendre. « Lors du conseil municipal du 4 avril 2018, vous aviez proposé que cette majoration ne soit plus appliquée « pour participer à l’effort collectif de réduction des dépenses » » mentionne-t-elle en exprimant ses doutes quant au fait que les finances de la ville seraient désormais « florissantes ».

Le premier adjoint, Djamel Nedjar (DVG) tient toutefois à clarifier la situation. « Le maire diminue son indemnité, le premier adjoint diminue son indemnité […], déclare-t-il. Certes, c’est une enveloppe plus importante mais il y a plus de personnes qui ont [des] délégation[s] et donc naturellement il y a plus de personnes qui seront au travail pour les Limayens. »

« Vous faites le choix de donner des indemnités à toute votre liste. Il faut que les Limayens le sachent. Tout simplement », rétorque François Maillard (DVG), élu d’opposition et membre de la liste de Mickaël Boutry. Le vote concernant la majoration de 15 % de l’indemnité des élus a donné lieu à quatre abstentions et cinq votes en défaveur de la délibération.

Crédits photo : Capture écran / Facebook Ville de Limay