Poissons, baleine et raie manta. Entre le 17 et le 21 août, les fonds marins ont recouvert le stade nautique international Didier Simond. C’est le collectif de graffeurs Art Osons, qui a imaginé et réalisé cette fresque de 75 mètres « à l’univers onirique », souligne Horor, l’un des artistes. Commandée par la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise, il s’agit du lancement de « graff ton équipement », un programme artistique qui a pour vocation de « favoriser la mixité en valorisant le street art », précise-t-on. Les murs du conservatoire mantais seront également colorés en fin d’année.