Un début de mandat visiblement plus agité que prévu pour Sami Damergy (SE), le maire nouvellement élu. Acclamé et porté en triomphe par ses sympathisants il y encore quelques mois lorsqu’il venait, avec sa liste l’Union pour Mantes-la-Ville, de reprendre la mairie des mains du Rassemblement national, l’ancien président du FC Mantois porte aujourd’hui plainte pour menace de mort.

Une décision prise par l’édile mantevillois, dimanche 30 août, après la découverte d’un tag peint au sol à quelques mètres de l’entrée de l’hôtel de ville, indiquant « Damergi [sic] je vais te buter ».

Selon nos informations, c’est l’entourage du maire qui a fait cette découverte. La police s’est rendue sur place pour les premières constatations. Une enquête a été ouverte et une plainte va être déposée, l’édile mantevillois « condamnant » ces actes de ­menaces.

Y aurait-il une certaine tension dans le Mantois ? Comme le révélait le quotidien Le Parisien à la fin du mois de juillet, à Mantes-la-Jolie, plusieurs élus de la ville voisine avaient été les destinataires de menaces de mort via un courrier contenant une balle et la phrase « Jvais tous vous éteindre soyez sur vos gardes ».

Crédits photo : DR